; ; ;
SSL
ViaZen
Cliquer ici
Produits A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - Y - Z - #
   Problèmes A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Moducare
  • Restaure, renforce et équilibre le système immunitaire.
  • Apaise les symptômes des allergies
  • Aide à prévenir les infections bactériennes et virales.
  • Hypertrophie bénigne de la prostate,
  • Les maladies virales ( rhume, hépatite, VIH, etc.)
  • Maladies auto-immunes (comme l'rhumatoïde arthrite)
Option Biotech
90 capsules
Ingrédients médicinaux dans chaque capsule:
  • Stérols.... 20 mg
  • Stérolines.... 0.2mg

Ingrédients non-médicinaux:

  • Farine de riz
  • Silicate de magnésium
  • Cellulose végétale.
Super Prix!
Posologie Recommandée (Adultes):
  • Prendre 1 capsule, trois fois par jour, ou 2 capsules au lever et 1 capsule au coucher. Pour de meilleurs résultats, prendre avec du jus ou de l'eau, entre les repas.
Firm'N GRO
Renseignements sur les risques:
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent, les diabétiques, les personnes qui souffrent de sclérose en plaques et celles qui ont subi une transplantation d'organe ne doivent PAS utiliser ce produit sauf sur avis et sous la supervision directe d'un praticien de la santé.
MODUCARE MD
Bref historique et mode d'action

Moducare MD est un mélange de sitostérol* (BSS) et de sitostéroline (BSSG - glucoside de ß-sitostérol), dans une proportion de 100:1. Cette formule a d'abord été mise en marché en 1974, en Allemagne, après que ses effets bienfaisants dans le traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) aient été établis. Deux ans plus tard, le même mélange BSS/BSSG a été mis en marché dans un produit pour l'arthrite rhumatoïde.

En 1989, le Pr Patrick Bouic et ses collègues de l'École de médecine de l'Université de Stellenbosch à Capetown, en Afrique du Sud, découvraient que le sitostérol et la sitostéroline avaient tous deux un effet modulant sur le système immunitaire. Les résultats de leurs travaux, publiés dans l'International Journal of Immunopharmacology (1996, vol. 18, no 12, p. 693-700), ont finalement donné naissance au produit breveté appelé Moducare MD.

Pris oralement à raison de trois capsules par jour (chaque capsule contient 20,2 mg de stérol et stéroline), Moducare MD rétablit l'activité des lymphocytes T, si elle est affaiblie ou réduite, dans une proportion équilibrée de TH1 et de TH2. Ceci permet au système immunitaire de contrer efficacement les maladies virales (rhume, hépatite, VIH, etc.) et diverses maladies d'origine microbienne (tuberculose, etc.). Moducare MD corrige également une variété de maladies auto-immunes (comme l'arthrite rhumatoïde) habituellement dues à une sécrétion excessive de facteurs inflammatoires. Cependant, Moducare MD n'est pas un médicament : il n'interfère avec aucun processus métabolique du patient ou d'un agent infectieux. Il s'agit plutôt d'un catalyseur ou messager qui amorce une correction des déséquilibres du système immunitaire ou qui en maintient l'équilibre s'il est adéquat. Ce faisant, il aide l'individu à rester en bonne santé ou à combattre efficacement la maladie. L'utilisation de Moducare MD est idéale en traitement combiné avec les médicaments qui tendent à perturber l'équilibre des TH1:TH2, ou lorsque la maladie provoque un déséquilibre TH1:TH2 qui ne peut être corrigé par un médicament.

*sitostérol: Ce composé est habituellement appelé ß-sitostérol ou bêta-sitostérol dans la littérature. Le nom chimique est souvent abrégé sous la forme : "stérol".Dr. Karl H. Pegel, CChem, FRSCProfesseur associé (à la retraite), École de Chimie pure et appliquéeUniversité de Natal, Durban, Afrique du Sud

Stérol et stéroline pour le système immunitaire

Référence: Bouic P.J.D. Stérols et stérolines - nouveaux médicaments pour le système immunitaire ? (Sterols and sterolins: new drugs for the immune system?);Drug Discovery Today, 2002, vol. 7, no 14, p. 775-778.

Introduction:En dépit du fait que les connaissances scientifiques sur les cellules immunes et leurs diverses sous-populations se sont rapidement accrues au cours des 10 dernières années, la gestion médicale et médicamenteuse des états inflammatoires chroniques et des allergies n'a pas été modifiée à la lumière de ces nouvelles découvertes. Cependant, une plus grande compréhension du système immunitaire et de la façon dont il est contrôlé par deux sous-populations uniques des lymphocytes T4 (TH1 vs TH2) a mené à la reclassification de certains types de désordres dans des catégories spécifiques en fonction des ratios de ces cellules uniques. On peut maintenant viser spécifiquement les états chroniques en tant que tels, en restaurant l'équilibre TH1:TH2.

Les stérols végétaux: nouveaux agents thérapeutiques

Même si le bêta-sitostérol (BSS) est surtout employé comme traitement naturel pour aider à contrôler l'hypercholestérolémie, le glucoside de bêta-sitostérol (BSSG ou sitostéroline) n'a pas fait l'objet d'une recherche aussi rigoureuse parce qu'il n'est présent qu'à de très faibles taux dans le plasma humain. Depuis 1996 cependant, le Dr P.J.D. Bouic et ses associés ont investigué les effets immunomodulateurs d'un mélange exclusif de stérol et de stéroline végétaux (BSS:BSSG). Ils ont déterminé que cette combinaison non seulement améliore l'action in vivo et in vitro des lymphocytes T, mais qu'elle augmente également les effets cytotoxiques des cellules tueuses naturelles (NK) contre les cellules cancéreuses spécifiques de la lignée cellulaire K562. Des études expérimentales subséquentes ont permis de conclure que ce mélange spécifique stérol-stéroline avait une action favorable particulièrement sur les TH1 des lymphocytes T4 et pouvait par conséquent rétablir l'équilibre délicat TH1:TH2. Malheureusement, cet équilibre est souvent détruit pour laisser place à une réponse prédominante des TH2, ce qui entraîne une réponse immunitaire cellulaire et humorale médiocre. De plus, dans des monocytes stimulés par une endotoxine et à des concentrations physiologiques, cette même combinaison de stérol et stéroline végétaux aidait à prévenir à 98% la sécrétion de la cytokine pro-inflammatoire interleukine-6 (IL-6) et du facteur onconécrosant alpha. Ceci confirmait les résultats d'autres chercheurs qui avaient constaté que les extraits de feuilles (ou d'autres parties de plantes) étaient riches en stérol et avaient des effets anti-inflammatoires profonds dont l'action, dans certains cas, était comparable à celle de l'hydrocortisone, un anti-inflammatoire. Compte tenu que les stérol et stéroline agissent à la fois comme immunomodulateurs et anti-inflammatoires, il n'était que logique d'amorcer des essais cliniques avec ces produits naturels non toxiques.

Stérol et stéroline - Essais cliniques

TuberculoseDans une étude comparative à double insu, l'utilisation de stérol et stéroline comme thérapie complémentaire a aidé les patients atteints de tuberculose à guérir plus vite, à gagner plus de poids et à subir moins d'inflammation que les patients qui prenaient un placebo.

Marathoniens et immunosuppressionDans cet essai comparatif à double-insu, les marathoniens qui utilisaient le mélange exclusif de stérol et stéroline ne montraient aucun des signes d'immunosuppression post-marathon caractéristiques (comme la neutrophilie, la leucocytose, la lymphopénie) observés dans le groupe placebo. De plus, ceux qui avaient pris le mélange de stérol et stéroline végétaux furent capables d'inhiber l'inversion des ratios des lymphocytes T4 et T8, interrompant ainsi l'effet temporaire d'immunosuppression de la course. Par surcroît, chez les marathoniens utilisant le mélange BSS:BSSG, le rapport cortisol/S-DHEA fut maintenu à ce qu'il était avant la course.

Infection par le VIHDans une étude ouverte, des patients séropositifs ayant un décompte de lymphocytes T4 supérieur à 500/µl de sang qui n'utilisaient pas d'antirétroviral ont affiché un décompte stable de lymphocytes T4 et une diminution de la charge virale plasmatique après avoir utilisé le mélange BSS:BSSG pour une durée allant jusqu'à 40 mois. Ce groupe de patients a maintenu un profil TH1 prédominant, ce qui indique que leur réponse immunitaire à médiation cellulaire agissait à la fois sur le contrôle viral et la prévention de la perte de lymphocytes T4.

Arthrite rhumatoïdeDans un essai comparatif récent, des patients atteints d'arthrite rhumatoïde (AR) ont connu une diminution significative (selon les critères de l'American College of Rheumatology (ACR)) de l'activité de la maladie lorsqu'ils utilisaient le mélange stérol/stéroline. Même si, dans cette étude, les sujets du groupe recevant le traitement et ceux du groupe placebo utilisaient des anti-inflammatoires (comme le diclofénac) et des analgésiques (comme le paracétamol), la réponse au traitement fut de 48% chez les patients qui utilisaient le mélange de stérol et stéroline végétaux contre seulement 21% chez ceux du groupe placebo. De plus, les patients du groupe ayant reçu le produit actif utilisaient moins de médicaments prescrits, ce qui suggère que leur qualité de vie était meilleure. Les stérol et stéroline végétaux, notent les auteurs, pourraient travailler de façon semblable au Flemun, un produit de la firme allemande Intermuti Pharma, qui diminue l'activité in vivo et in vitro de la cyclo-oxygénase et de la lipoxygénase.

Virus de l'immunodéficience féline (VIF)Chez les chats infectés par le VIF et traités avec le mélange de stérol et stéroline, le décompte de lymphocytes T4 s'est maintenu sur de longues périodes, et le taux de mortalité a diminué de façon significative comparativement à celui des chats non traités du groupe témoin.

Rhinite allergique et sinusiteCeux qui souffrent d'allergies affichent un profil TH2 prédominant, ce qui indique une plus grande sécrétion d'interleukine-4 (IL-4) inflammatoire et donc une plus grande sécrétion d'immunoglobuline-E (IgE). En mettant cette hypothèse à l'épreuve, 24 individus souffrant de rhinite/sinusite allergique ont reçu le mélange de stérol et stéroline pendant 12 semaines, après quoi on a observé chez ces sujets une réduction significative de leurs symptômes cliniques subjectifs aussi bien qu'objectifs (comme une diminution de la rhinorrée, de la rhinopharyngite, de l'hypertrophie du cornet nasal, et des taux d'IgE).

Conclusion:Si la capacité de contrôler l'inflammation et les symptômes dus à un dérèglement du système immunitaire a constitué l'assise de la thérapie médicale moderne, nous sommes au seuil d'une nouvelle connaissance, à savoir que certaines sous-populations de lymphocytes T4 et leurs messagers solubles pourraient avoir un effet significatif sur l'évolution des maladies chroniques.Même si de nombreux produits naturels comme le gingko et la griffe de chat contiennent des phytostérols, seul le mélange de stérol et stéroline normalisé dans un ratio de 100 pour 1 s'est avéré optimal pour équilibrer le délicat rapport TH1:TH2 à des concentrations relativement faibles. Les stérol et stéroline pourraient donc nous faire entrer dans une nouvelle ère de traitements où nous tenterons de réparer les anomalies sous-jacentes plutôt que de supprimer les symptômes de la maladie.

Arthrite rhumatoïde (AR)

Référence: Louw, I., et al. Une étude pilote des effets cliniques d'un mélange de bêta-sitostérol et de glucoside de bêta-sitostérol dans l'arthrite rhumatoïde (AR) active. (A pilot study of the clinical effects of a mixture of beta-sitosterol and beta-sitosterol glucoside in active rhumatoid arthritis (RA)). Supplément du American Journal of Clinical Nutrition 2002; vol. 75, no 2, p. 351S, Résumé no 40.

Étude: Dans un essai comparatif, 18 patients choisis de façon aléatoire ont reçu trois fois par jour, pendant 24 semaines, soit des capsules de 20 mg de BSS et 0,2 mg de BSSG (Moducare MD), soit un placebo. Tous les patients souffraient d'une AR active telle que définie selon les critères l'American College of Rheumatology (ACR).Les patients des deux groupes (traitement et placebo) utilisaient des anti-inflammatoires et des analgésiques durant toute l'étude. Aucune nouvelle thérapie ne pouvait être amorcée durant l'étude. La réponse chez les patients fut évaluée en utilisant les critères de réponse de l'ACR (amélioration >20%).

Résultats: Dans le groupe recevant le mélange BSS:BSSG, on a observé des changements statistiquement significatifs dans : le nombre moyen d'articulations douloureuses (réponse de 85% selon les critères de l'ACR); l'évaluation de la douleur par les patients (réponse de 28%); l'évaluation globale de l'activité de la maladie par le patient (réponse de 33%); l'évaluation globale de la douleur par le médecin (47%) ainsi que les scores du questionnaire modifié d'évaluation fonctionnelle (MHAQ), qui avaient diminué (réponse de 47%). Le taux de sédimentation érythrocytaire a également diminué de façon significative (réponse de 56%). Le groupe placebo n'a affiché aucune amélioration significative selon le critère d'amélioration de 20% de l'ACR (ACR 20).

Résumé clinique: En raison des puissantes propriétés anti-inflammatoires du Moducare MD, les patients victimes d'AR pourraient bénéficier de l'ajout de ce mélange de phytostérol aux stratégies courantes de gestion de la maladie.

Virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

Référence: Bouic, P.J.D., Clark, A., Brittle, W., Lamprecht, J.H., Freestone, M., Liebenberg, R.W. Utilisation d'un supplément de stérol et stéroline végétaux chez une cohorte de patients sud-africains infectés par le VIH - effets sur les critères de substitution (marqueurs) immunologiques et virologiques (Plant sterol/sterolin supplement use in a cohort of South African HIV-infected patients-effects on immunological and virological surrogate markers). South African Medical Journal 2001; vol. 10, no 91, p. 848-850.

Étude: Dans une étude pilote ouverte, 123 patients séropositifs (qui ne recevaient aucun rétroviral) ont reçu quotidiennement, sur une période de 39 mois, un mélange exclusif de stérol et stéroline sous la forme d'un supplément alimentaire (Moducare MD). La masse corporelle, les conditions concomitantes (comme les infections opportunistes), le décompte cellulaire des lymphocytes T4 et la charge virale des sujets ont été évalués à 0, 1, 2 et 3 mois, puis à tous les 4 mois. Aux fins de l'étude, les patients ont été répartis en trois groupes en fonction de leur décompte de lymphocytes T4 au début de l'essai : T4 < 200/µl (n = 10), T4 200 à 500/µl (n = 66), T4 > 500/µl (n = 47).

Résultats: Les patients dont le décompte de lymphocytes T4 était inférieur à 200/µl ont obtenu une réduction significative du pourcentage médian et en chiffres absolus des T4/µl, dont les valeurs de départ étaient de 11% et 134/µl, contre 7% et 23/µl respectivement après 21 mois. Cependant, en dépit de la diminution du décompte des T4 immunologiquement actifs dans ce premier groupe, on n'a observé aucun changement significatif de la charge virale entre les valeurs de départ (4,23 log) et celles de la fin de l'essai (4,60 log). De même, les patients du groupe 2 dont le décompte des T4 s'établissait entre 200 et 500/µl n'ont montré aucun changement significatif du pourcentage médian des T4 (19% au départ comparativement à 18,5% à la fin de l'essai), du décompte médian des T4 (349 contre 275/µl), ni de la charge virale plasmatique (5,06 log comparativement à 5,15 log) au cours des 39 mois durant lesquels ils furent évalués.Tout comme ceux des deux autres groupes, les patients du troisième groupe, les plus stables sur le plan immunologique (T4 > 500/µl), ne montraient aucun changement des marqueurs immuns T4. Cependant, ils affichaient une réduction significative de la charge virale plasmatique de 1,48 log, soit 3,11 log après 30 mois, comparativement à 4,59 log au début de l'étude. De plus, 15% (7 sur 47) des patients de ce groupe n'avaient aucun décompte viral plasmatique détectable après 12 mois de thérapie avec les stérol et stéroline végétaux.

Résumé clinique: Même si ces résultats doivent être confirmés par un essai clinique contrôlé, les patients séropositifs dont le décompte des T4 est supérieur à 500/µl pourraient être capables de stabiliser leur décompte de lymphocytes T4 et de réduire leur charge virale par l'utilisation judicieuse d'un mélange de stérol et stéroline végétaux (Moducare MD) avec une posologie d'une capsule, 3 fois par jour, entre les repas.

Immunosuppression post-marathon

Référence: Bouic, P.J.D., Clark, A, Lamprecht, J, Freestone, M, et al. Effets chez des marathoniens d'un mélange de ß-sitostérol (BSS) et de glucoside de ß-sitostérol (BSSG) sur des paramètres immunitaires sélectionnés : inhibition de l'inflammation et de l'immunosuppression post-marathon. (The effects of ß-sitosterol (BSS) and ß-sit sterol glucoside (BSSG) mixture on selected immune parameters of marathon runners: inhibition of post marathon immune suppression and inflammation). International Journal of Sports Medicine, 1999; vol. 20, no 4, p. 258-262.

Étude: Dans cette investigation comparative, un groupe de 17 athlètes (11 hommes, 6 femmes, âgés entre 26 et 51 ans) membres d'un club de course de Cape Town, en Afrique du Sud, ont été répartis de façon aléatoire dans l'un des deux groupes de traitement quatre semaines avant le marathon "Two Oceans" de 68 km. Après randomisation, les coureurs du groupe B ont reçu un mélange de BSS:BSSG (20 mg de BSS et 0.2 mg de BSSG, Moducare MD) trois fois par jour, pendant que ceux du groupe A recevaient des capsules de placebo selon la même posologie. Des analyses de laboratoire poussées, incluant une formule sanguine complète, des tests sur la fonction hépatique et la mesure des taux des marqueurs immunitaires (T3, T4, etc.), du cortisol et du S-DHEA, ont été faits sur chaque volontaire au départ de l'étude, puis trois jours après le marathon.

Résultats: On observe couramment une réduction des taux de lymphocytes (lymphopénie) après un exercice exténuant, et les données présentées par le Dr Bouic et ses associés le confirment. Le pourcentage de lymphocytes a diminué dans le groupe placebo, passant de 39,0 à 33,8 à la fin de l'essai, tandis que chez les marathoniens qui utilisaient Moducare MD, le décompte de lymphocytes est resté stable. De plus, ceux qui utilisaient Moducare MD montraient une augmentation significative du décompte des T3 et des T4 comparativement au groupe placebo, ce qui suggère que les coureurs ayant reçu le supplément alimentaire étaient moins susceptibles de subir une immunosuppression après le marathon. En outre, on a observé chez ceux qui prenaient Moducare MD une réduction significative des taux de la monokine pro-inflammatoire IL-6 (de 225 UI/ml à 190 UI/ml) après la course. Au contraire, on a constaté chez les sujets du groupe placebo un accroissement des taux d'IL-6, qui sont passés de 184 UI/ml au départ à 236 UI/ml à la fin de l'étude.À la conclusion de l'essai, les taux de cortisol, une hormone surrénalienne immunosuppressive et liée au stress, avaient augmenté significativement de 38,9 nmol/L chez les sujets du groupe placebo, mais avaient diminué légèrement de 7,5 nmol/L chez les sujets du groupe recevant le produit actif. De plus, les sujets des deux groupes ont connu une augmentation non significative des taux de S-DHEA (de 4,0 à 4,4 µmol/L pour le groupe placebo et de 4,2 à 5,0 µmol/L pour le groupe Moducare MD). Les sujets du groupe traité avec Moducare MD affichaient une réduction significative de 22,8 points du ratio cortisol/S-DHEA, comparativement à seulement 3,4 points pour le groupe placebo.Les coureurs utilisant ModucareMD montraient une augmentation non significative de 4,5% des globules blancs et de 5,4% des neutrophiles, comparativement aux données de départ. Chez les sujets du groupe placebo, le décompte des globules blancs et des neutrophiles avait augmenté de façon significative, soit 13,6% et 23% respectivement.

Résumé clinique: Même si l'exercice doux est connu pour accroître l'immunité, l'exercice exténuant peut provoquer une immunosuppression temporaire. Prendre un supplément comme Moducare MD peut aider les athlètes ou les soldats de week-end engagés dans un programme d'entraînement difficile, à éviter d'attraper le virus de la grippe en améliorant leur immunité et en diminuant la réponse inflammatoire immunosuppressive associée à leurs exercices.

Allergies

Référence: Myers, L. et Bouic, P.J.D. L'analyse par cytométrie en flux des changements du rapport TH1-TH2 chez des personnes allergiques utilisant Moducare MD (stérol et stéroline) (Flow cytometric analysis of the TH1-TH2 shift in allergic individuals using ModucareMD (sterols/sterolins)). Proceedings of the 26th Annual Congress of the Physiology Society of South Africa, 1998; Résumé no 178.

Étude: Un essai pilote comparatif et à l'insu, a été effectué sur 24 individus atopiques (affichant surtout une sensibilité au pollen) sur une période de 12 semaines. Pour déterminer si l'équilibre entre les TH1 et les TH2 des T4 était différent chez les individus allergiques et non allergiques, plusieurs marqueurs cliniques et de laboratoire de l'activité ont été mesurés. Quatre groupes ont été suivis : les personnes allergiques ont reçu soit un placebo, soit des capsules actives de Moducare MD et leur profil de lymphokines fut établi au départ, puis 4 semaines plus tard. Un groupe de personnes non allergiques servant de groupe témoin fut formé de la même façon. Les lymphocytes sanguins ont été analysés par cytométrie en flux.

Résultats: Il a été démontré que les personnes allergiques affichaient au début de l'essai une augmentation significative du décompte de lymphocytes T4+ contenant de l'interleukine-4 (IL-4), comparativement aux personnes non allergiques du groupe témoin. L'absorption de Moducare MD a provoqué une diminution significative des taux d'IL-4 tant chez les personnes allergiques que chez les sujets des groupes témoins. Il fut intéressant d'observer que, contrairement aux personnes allergiques, les sujets non allergiques recevant les capsules de stérol et stéroline ont vu le taux d'interféron gamma des lymphocytes T4+ augmenter après 4 semaines de thérapie.Des changements statistiquement significatifs sont survenus chez les individus allergiques dans les secteurs suivants : moins de rhinorrée, mois d'hypertrophie du cornet nasal, moins de symptômes de rhinopharyngite, diminution du taux plasmatique d'IgE et augmentation du nombre de cellules produisant des TH1. Des améliorations subjectives ont été rapportées par les patients eux-mêmes lorsque nous avons utilisé un questionnaire international pour consigner les symptômes des patients.

Résumé clinique: La réponse TH1-TH2 chez les individus allergiques semble perturbée lorsqu'on la compare à celle des témoins sains, non allergiques. Moducare MD semble diminuer la synthèse d'IL-4 chez les personnes allergiques aussi bien que chez les témoins sains.

Immunomodulation

Référence: Bouic, P.J.D., Etsebeth, S., Liebenberg, R.W., Albrecht, C.F., et al. Le bêta-sitostérol et le glucoside de bêta-sitostérol stimulent la prolifération des lymphocytes dans le sang périphérique chez l'humain - implications pour leur utilisation comme combinaison vitaminique immunomodulatrice. (Beta-sitosterol and beta-sitosterol glucoside stimulate human peripheral blood lymphocyte proliferation: implications for their use as an immunomodulatory vitamin combination.) International Journal of Immunopharmacology, 1996; vol. 18, no 12, p. 693-700.

Étude: Dans cet article, on a examiné l'action immunologique des stérol et stéroline (Moducare MD) dans des expériences tant in vitro qu'in vivo. Dans la première étude in vitro, du sang veineux a été prélevé chez des volontaires sains du laboratoire et utilisé comme source de lymphocytes T. Ces lymphocytes T ont été ajoutés à des cultures cellulaires, incubés avec de la 3H-thymidine puis stimulés de façon sous-optimale avec un mitogène pendant 72 heures. Des concentrations variables de bêta-sitostérol (BSS), de glucoside de bêta-sitostérol (BSSG), et d'un composé de BSS/BSSG dans un rapport 100:1 (Moducare MD) ont été ajoutés à ces mélanges, et les marqueurs de laboratoire de la réponse immunitaire, comme la prolifération des lymphocytes T, l'activation des CD25 et de l'HLA-DR, la sécrétion d'IL-2, la sécrétion d'interféron gamma ainsi que l'activité des cellules tueuses naturelles (NK) ont été enregistrés.Dans la partie in vivo de l'essai, six volontaires ont pris Moducare MD (20 mg de BSS et 0,2 mg de BSSG) 3 fois par jour, pendant 4 semaines. Deux volontaires ont reçu un placebo selon la même posologie et pendant la même durée. Les échantillons sanguins ont été prélevés à 0, 1, 2 et 4 semaines. Les lymphocytes tirés de ces échantillons ont été incubés avec de la 3H-thymidine et stimulés de façon maximale avec le mitogène PHA, ce qui a permis aux chercheurs d'évaluer la prolifération des lymphocytes T au départ et le 30e jour.

Résultats: Les résultats in vitro ont démontré que même si les deux phytostérols (BSS et BSSG) amélioraient la prolifération des lymphocytes en réponse à la stimulation mitogène à des concentrations très faibles, un rapport de 100:1 de BSS:BSSG fournissait un effet de stimulation plus important que ce qui a pu être obtenu avec le phytostérol ou la stéroline individuellement. À une concentration de 1 µg/ml, Moducare MD était capable de doubler l'expression des antigènes d'activation CD25 et HLA-DR sur les lymphocytes T, et d'accroître la sécrétion d'IL-2 (allant de 17 à 23%) et d'interféron gamma interferon (allant de 36 à 41%), comparativement aux témoins. De plus, la combinaison de BSS/BSSG (100:1) à une concentration de 1 µg/ml parvenait constamment à stimuler plus efficacement l'action lytique des cellules NK (effectrices) sur une lignée de cellules cancéreuses (cibles) que le BSS ou le BSSG seuls. Différents ratios effecteur:cible (12, 25, 50 et 100:1) ont été testés et chaque fois les cellules NK stimulées par la combinaison BSS/BSSG étaient les plus efficaces. Les résultats in vivo sur les huit sujets volontaires ont permis de conclure que, comparativement aux valeurs de départ, la réponse de prolifération des lymphocytes T a augmenté de 20 à 920% sur une période de 4 semaines chez ceux qui prenaient Moducare MD, comparativement à une réaction relativement inchangée (-2 à 13%) dans le groupe placebo.

Résumé clinique: La combinaison unique de stérol et stéroline végétaux que l'on trouve dans Moducare MD améliore de façon significative les marqueurs de laboratoire de l'immunité, tant in vitro qu'in vivo.

Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

Référence: Berges, R.R., Windeler, J., Trampisch, H.J., et al. Essai clinique comparatif avec placebo, randomisé et à double insu, du ß-sitostérol chez des patients atteints d'hypertrophie bénigne de la prostate. (Randomized, placebo-controlled, double-blind clinical trial of ß-sitosterol in patients with benign prostatic hyperplasia.). Lancet 1995; vol. 345, no 8 964, p. 1529-1532.

Étude: Dans cet essai clinique à double insu, 200 hommes (âge moyen de 65 ans) ayant des symptômes d'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ont été répartis de façon aléatoire pour recevoir soit 20 mg de ß-sitostérol plus 0.2 mg de glucoside de ß-sitostérol, soit un placebo, trois fois par jour pendant 6 mois. Le produit utilisé dans l'essai était HarzolMD (distribué par Hoyer GmbH et Cie, Allemagne), chaque capsule contenant 10 mg de ß-sitostérol et 0,1 mg de glucoside de ß-sitostérol. L'évaluation primaire des résultats de l'étude a été effectuée mensuellement à l'aide d'une échelle de Boyarsky modifiée. Les résultats secondaires, incluant le Score international des symptômes de la prostate (IPSS), le débit urinaire, le volume d'urine résiduelle et d'autres paramètres du débit urinaire et du volume de la prostate ont été mesurés à 3 et 6 mois. Les valeurs de laboratoire, comme le test du PSA, la formule sanguine complète et les cultures d'urine, ont été relevées au départ et à la fin de l'étude.

Résultats: Après 6 mois de thérapie, les patients qui utilisaient le ß-sitostérol et son glucoside ont obtenu une réduction significative de leur score sur l'échelle de Boyarsky, avec une diminution moyenne de 6,7 points comparativement à 2,1 points pour le groupe placebo. Le score IPSS avait également diminué de façon similaire, avec des réductions moyennes de 7,4 et 2,1 points, chez les groupes prenant le produit actif ou le placebo, respectivement. Cette diminution des scores de l'IPSS et de l'échelle de Boyarsky était concomitante avec les changements dans les caractéristiques du débit urinaire. Par exemple, les patients qui prenaient le HarzolMD ont connu non seulement une augmentation du débit urinaire maximal de 9,9 à 15,2 mL/s, mais aussi une réduction du volume moyen d'urine résiduelle (de 65,8 à 30,4 mL/s) après 180 jours de traitement. De plus, le temps moyen d'évacuation a diminué de 15,5 secondes chez ceux qui utilisaient le HarzolMD, comparativement à 2,8 secondes pour le groupe placebo. Le volume de la prostate n'a été affecté chez aucun des sujets des deux groupes.

Résumé clinique: Tant le HarzolMD que le Moducare MD sont issus de la compagnie Essential Sterolin Products, établie à Midrand, Afrique du Sud. Le HarzolMD utilisé dans cette étude par Berges et al contient les mêmes ingrédients actifs que ceux du Moducare MD, soit le ß-sitostérol et le glucoside de ß-sitostérol dans une proportion de 100:1. Cependant, contrairement au HarzolMD, chaque capsule de Moducare MD contient deux fois plus d'ingrédients actifs (soit 20 mg de ß-sitostérol et 0,2 mg de glucoside de ß-sitostérol). Par conséquent, les patients atteints d'HBP pourraient connaître des modifications significatives de leurs symptômes (comme un meilleur débit urinaire, moins de rétention urinaire et moins de réveils nocturnes) en utilisant le Moducare MD à raison d'une capsule, trois fois par jour, pendant au moins 6 mois.

Recherche additionnelle

Bouic, P.J.D.: Le rôle des phytostérols et phytostérolines dans la modulation immunitaire - une revue des 10 dernières années. (The role of phytosterols and phytosterolines in immune modulation: a review of the past 10 years). Current Opinion Clinical Nutrition and Metabolism Care 2001; vol. 4, no 6, p. 471-475.

Breytenbach, U. et al: Analyse cytométrique en flux de l'équilibre TH1:TH2 chez des individus sains et chez des patients infectés par le VIH à qui on a administré des stérol et stéroline végétaux. (Flow cytometric analysis of the Th1-Th2 balance in healthy individuals and patients infected with the human immunodeficiency virus (HIV) receiving a plant sterol/steroline mixture.) Cellular Biology International 2001; vol. 25, no 1, p. 43-49.Bouic, P.J.D. et Lamprecht, J.H. Stérol et stéroline végétaux - une revue de leurs propriétés immunomodulatrices. (Plant sterols and sterolins: a review of their immune-modulating properties). Alternative Medicine Review 1999; vol. 4, no 3, p. 170-177.

Pegel, K.H.: L'importance du sitostérol et de la sitostéroline dans l'alimentation humaine et animale. (The importance of sitosterol and sitosterolin in human and animal nutrition). South African Journal of Science 1997; vol. 93, no 5/6, p. 263-268.

Donald, P.R., et al: Essai randomisé comparatf avec placebo de l'efficacité du bêta-sitostérol et de son glucocide comme adjuvants dans le traitement de la tuberculose pulmonaire. (A randomised placebo-controlled trial of the efficacy of beta-sitosterol and its glucoside as adjuvants in the treatment of pulmonary tuberculosis.) International Journal of Tuberculosis and Lung disease 1997; vol. 1, no 6, p. 518-522.


ereXium
...augmentation de la taille jusqu'à 30%...
CanPrev
Nuvocare
Hyland's
Mountain Sky

Hair4Life
Arrête et renverse le processus de perte de cheveux.
Liens Recommandés